mardi 5 mars 2013

LES RESTES DU POÈTE CHILIEN PABLO NERUDA EXHUMÉS POUR DÉTERMINER LA CAUSE DE SA MORT




[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
MANUEL ARAYA OSORIO, ANCIEN SECRÉTAIRE, ASSISTANT PERSONNEL ET CHAUFFEUR DE PABLO NERUDA  (IL A OCCUPÉ CETTE FONCTION PENDANT PRÈS D'UN AN), ASSURE, DANS LES PAGES DU JOURNAL MEXICAIN PROCESO, QUE NERUDA FUT ASSASSINÉ ALORS QU'IL S'APPRÊTAIT À FUIR LE CHILI POUR MEXICO. PHOTO BLOG CHOFER-DE-NERUDA

"Une mystérieuse injection dans les heures précédant sa mort", selon son chauffeur

Mais de récents témoignages ont remis en cause cette version et évoqué un assassinat commandité par la dictature, pour éviter que Neruda ne devienne, de l'exil où il s'apprêtait à partir, un opposant de prestige. Ainsi en 2011, l'ancien secrétaire personnel et chauffeur de Neruda, Manuel Araya, a affirmé que son patron, hospitalisé, a reçu une mystérieuse injection dans les heures ayant précédé sa mort. Le Parti communiste du Chili, également convaincu de son assassinat, a pour sa part saisi la justice en décembre dernier pour qu'elle fasse exhumer les restes du poète, enterré au côté de son épouse Matilde Urrutia à Isla Negra sur la côte centrale chilienne.  

La justice chilienne a récemment revisité les circonstances de morts survenues sous la dictature : elle a exhumé la dépouille d'Allende en mai, pour déterminer s'il s'était suicidé ou avait été assassiné au cours du coup d'Etat du 11 septembre 1973. Une expertise médicale a conclu au suicide. Une autre enquête vise à examiner les circonstances de la mort d'un autre opposant, l'ancien président (1964-70) Eduardo Frei Montalva, qui s'est éteint en 1982 après une opération bénigne.