vendredi 12 juillet 2013

AU CHILI, LE VIOL D'UNE FILLETTE RELANCE LE DÉBAT SUR L'IVG

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

LES MURS DE CONCEPCIÓN SUD DU CHILI, SONT LES TÉMOINS DES RÉACTIONS QUE SUSCITE LA QUESTION DE L'AVORTEMENT, 2012. PHOTO 
« AVORTEMENT. INFORMATION SÛRE »
« MOI JE LUI FAIS ÇA À L'AVORTEMENT. ET TOI ? RESPECTE LA VIE »

Très vite, le fait divers a viré au débat de société. «Avortement dans des cas extrêmes : oui ou non ? », titre sur son site Internet la chaîne de télévision ABC. Le Chili est en effet l'un des seuls Etats au monde à interdire toute forme d'avortement.

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

GRAFFITI À VALPARAÍSO « NE METTEZ PAS VOS ROSAIRES DANS NOS OVAIRES ! », 2008, PHOTO PASCALE

L'interruption volontaire de grossesse (IVG) est interdite au Chili depuis 1989, lorsque le général Pinochet fait inscrire dans le code sanitaire qu'«aucune action ne peut être exécutée dans le but de provoquer un avortement » . Le pays a l'une des législations les plus conservatrices du continent en matière familiale. Le divorce n'y a été légalisé...