jeudi 11 juillet 2013

ADIEU À YVONNE LE GRAND, GRANDE DAME DE LA DÉFENSE DES DROITS DE L’HOMME

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

UNE DU « LE FIGARO MAGAZINE »  DU 24 MARS 1984. VÉRITABLE TRIBUNE DE LA DROITE FRANÇAISE, LE SUPPLÉMENT HEBDOMADAIRE DU QUOTIDIEN « LE FIGARO » PARAÎT CHAQUE SAMEDI ET ABORDE À LA FOIS DES SUJETS POLITIQUES, MONDAINS ET CULTURELS. 

La fuite organisée de télégrammes chiffrés et la campagne de presse lancée par le Figaro Magazine le 24 mars 1984, ont été vraisemblablement orchestrées par des fonctionnaires de l’ambassade à Santiago opposés à l’administration socialiste, renseignés par des agents de la  CNI, la sinistre police politique de Pinochet.

Relayée ensuite par d’autres titres et par la droite française, la campagne de presse a provoqué des virulentes critiques à l’égard du gouvernement de François Mitterrand, ciblant M. Claude Cheysson, ministre des relations extérieures et la politique des socialistes vis à vis de la dictature chilienne.

Nommée en juin 1984 en Espagne, Mme Yvonne Le Grand a été ensuite Consul au Guatemala, puis en Bolivie, et elle a été partout la grande combattante pour les droits de l’homme qu’elle a été au Chili lors de la longue nuit de la dictature.

Les funérailles de Mme Le Grand ont eu lieu le 10 juillet dernier à Cesson Sévigné, sa dernière demeure en Bretagne. Nous saluons ici son courage inouï et exemplaire dans des temps durs et dangereux, son engagement sans faille contre les tyrans. Sa mémoire restera pour toujours parmi nous.