jeudi 12 mars 2015

INDICATION GÉOGRAPHIQUE : LES CHAMPAGNES PROTÉGÉS AU CHILI ET EN EQUATEUR

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

«LE  CHAMPAGNE ROI !»
AFFICHE PUBLICITAIRE DE CHAMPAGNE, 
CHILI 1910
C'est avec la même satisfaction teintée de prudence que le CIVC a accueilli l'inscription de l'AOC Champagne par l’Institut Equatorien de la Propriété Intellectuelle. La procédure de reconnaissance équatorienne a été plus rapide que celle chilienne, ayant été enclenchée en 2012.

« Il n'est de champagne que de Champagne » prêche inlassablement le CIVC, qui lutte contre les « usurpations légalisées » de son appellation sur tous ses marchés, y compris les plus émergents. En 2014, le Chili était le 78 ème marché export des vins de Champagne (avec 69 257 cols expédiés, +10,1 %), l'Équateur arrivant à la 171 ème place (avec 1 506 cols, +2,2 %) d'après les dernières données des exportations de Champagne. En Amérique du Sud, l'Argentine et le Brésil continuent de commercialiser des effervescents étiquetés champagnes, faute d'accords internationaux.

L'an dernier, l'appellation Champagne a été reconnue par le Canada et la Mongolie