jeudi 9 avril 2015

PAS DE CHILI POUR LE PROCHAIN DAKAR

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

ENTOURÉS DE VOLCANS ROSES, OCRE ET NOIRS, DES SALARES AUX COULEURS IRRÉELLES SE CACHENT DANS L'ALTIPLANO ANDIN, COMME ICI, LE SALAR DE TARA, PERCHÉ À 4 300 M D'ALTITUDE.  PHOTO : LAURENT FABRE 

Et d'expliquer que les inondations qui ont affecté le pays « mobilisent pleinement les autorités chiliennes et rendent impossible la préparation et l’accueil du Dakar dans des conditions normales. » Etienne Lavigne, directeur du Dakar, explique que « les nombreux voyages de reconnaissances qui sont nécessaires, en collaboration avec de nombreux services des administrations chiliennes, ne pourront pas être effectués selon le calendrier que nous avions envisagé. » Natalia Riffo, ministre chilienne des Sports, a également précisé que « la préoccupation actuelle du gouvernement, c’est d’aider cette région à se relever et d’organiser les secours. Ensuite, nous étudierons la question de l’accueil du Dakar en 2017, comme nous l’avons fait chaque année d’ailleurs. »