jeudi 21 janvier 2016

CHILI : DÉCÈS DE LA FOLKLORISTE SILVIA URBINA

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
SILVIA URBINA À LA GUITARE


Silvia Urbina Pinto s'est éteinte le mardi 19 janvier 2016 à l'âge de 87 ans. Enseignante, musicienne, elle avait obtenu le « Prix des folkloristes et guitaristes du Chili » en 2004 pour l'ensemble de son œuvre. 


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]  

[ Pour écouter, double-cliquer sur la flèche ] 

« EL CAUTIVO DE TIL TIL »  VOIX SILVIA URBINA. PAROLES ET MUSIQUES PATRICIO MANNS.
LICENCE YOUTUBE STANDARD  
DURÉE : 00:02:58 
VICTOR JARA ET SILVIA URBINA 
EN TRAIN DE DANSER.
Silvia Urbina Pinto, née le 9 janvier 1928 à Placilla de Peñuelas, petite ville proche du Grand Valparaiso, est décédée à Santiago du Chili, victime d'un arrêt cardiaque.
                                                             
[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ] 
POCHOIR SILVIA URBINA
[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]  

[ Pour écouter, double-cliquer sur la flèche ] 
«  CUANDO BAILA EL CACHIMBO » VOIX ROLANDO ALARCÓN ET SILVIA URBINA 1964. PAROLES ET MUSIQUES PROLANDO ALARCÓN 
LICENCE YOUTUBE STANDARD  
DURÉE : 00:02:39 ______________________________
[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]  
 « LES BATEAUX DANS LA NUIT »
L'UNIQUE ALBUM COMME SOLISTE DE SILVIA 
Silvia fut une éducatrice, chanteuse et folkloriste chilienne, de vaste trajectoire dans la recherche et la diffusion de la musique folklorique. Cette année s'apprêtait à commémorer ses 60 ans d'activité artistique.
Urbina a commencé ses études musicales aux côtés de Margot Loyola dans l’« Escuela de Temporada» programme d'extension universitaire de l'Université du Chili. Avec Rolando Alarcón elle a créé en 1955 le groupe de chants et danses « Cuncumén », groupe auquel Víctor Jara a participé pendant quelques années.
[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
« LE FOLKLORE N'EST PAS MORT M…! »
En 1961 elle quitte le groupe pour former le premier groupe folklorique d’enfants sous le nom de « Cuncumenitos », diminutif du nom de son groupe d’origine « Cuncumén ».   Issue de l'école normale pour enseignants de maternelle, elle développe pendant cette période sa facette d'éducatrice, qu'elle cultivera le restant de sa vie.
Militante communiste de toute sa vie, lutteuse infatigable pour la vérité et la justice dans les temps de dictature, Silvia Urbina fut l'une des formatrices de quelques générations d'artistes chiliens. Plus tard pendant les années 1968 et 1969 elle a enregistré pour la maison de disques CBS deux albums. Le premier avec la complicité de Patricio Manns « Le folklore n'est pas mort M…! » , et elle fut la première interprète à enregistrer la populaire mazurka de P. Manns, « Le captif de Til-Til ». Ensuite avec Patricio Manns comme producteur, elle enregistre son unique album comme soliste « Les bateaux dans la nuit » accompagnée par l'orchestre du maestro Valentín Trujillo.
En 2012, elle reçoit une pension ex-gratia de l’État chilien des mains du Président Sebastián Piñera. 
C'est sans doute la dernière des grandes folkloristes formatrices du XXe siècle qui nous quitte.
_______________________________
INTERVIEW 
Ñ