mardi 9 février 2016

INTERNET. L’INDE DIT NON AU WEB GRATUIT DE FACEBOOK : UNE DÉCISION VISIONNAIRE

La neutralité du Net est un principe fondateur d'Internet qui garantit que les opérateurs télécoms ne discriminent pas les communications de leurs utilisateurs, mais demeurent de simples transmetteurs d'information. Ce principe permet à tous les utilisateurs, quelles que soient leurs ressources, d'accéder au même réseau dans son entier.

L’Autorité indienne de régulation des télécoms (TRAI) a définitivement dit non aux « tarifs discriminatoires  » que certains, dont Facebook mais également l’opérateur local Airtel, souhaitaient offrir pour permettre l’accès à des services restreints en ligne. En clair, le principe de neutralité du Net a été réaffirmé, et ceux qui ne le respectent pas sont désormais passibles d’une amende de 50 000 roupies par jour (660 euros). 

« Le verdict de la TRAI est visionnaire, estime Tathagata Bhattacharya, éditorialiste à The Economic Times. L’Inde rejoint le club des pays tels que le Chili, le Brésil, les Pays-Bas et les Etats-Unis, pour lesquels la neutralité du Net est sacro-sainte.  »

VISHAL MISRA MILITANT
POUR NEUTRALITÉ DU NET
Selon Vishal Misra, professeur d’informatique à l’université Columbia de New York, qui publie un point de vue dans The Hindu, l’Inde est même maintenant « à la tête » de ceux qui défendent l’idée selon laquelle « la concurrence » doit être loyale entre fournisseurs d’accès à Internet et fournisseurs de contenus, comme elle l’est entre les compagnies d’électricité, à qui il ne viendrait pas à l’esprit d’imposer la marque d’un téléviseur à leurs clients.

SUR LE MÊME SUJET :