mardi 30 août 2016

L'ARTISTE-PEINTRE CHILIEN JOSÉ BALMES S'EST ÉTEINT


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


JOSÉ BALMES

1939, PORT DE TROMPELOUP - PAUILLAC, FRANCE. 2008, SANTIAGO DU CHILI

L’artiste-peintre José Balmes, s'est éteint à l'âge de 89 ans. 
JOSÉ BALMES ET GRACIA BARRIOS
PHOTO ARCHIVE FAMILIALE
La famille de l’artiste-peintre chilien José Balmes a annoncé son décès ce dimanche. Le plasticien d'origine catalane, s'est éteint à son domicile à Santiago du Chili.

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
«LE PEUPLE UNI NE SERA JAMAIS VAINCU»
AFFICHE JOSÉ BALMES 1974 
La nouvelle a été confirmée par le Ministre de la Culture, Ernesto Ottone, qui a manifesté son chagrin sur son compte Twitter : « L’immense José Balmes nous a quitté, l'un des plus grands maîtres. Nous nous rappellerons de ton courage, de ta conséquence, et de ton génie », a écrit le secrétaire d'État sur le réseau social.

En hommage au peintre chilien, la Présidente Michelle Bachelet a décrété un deuil national en ce mardi 30 Août.

L’enfant du Winnipeg 

L’ENFANT DU WINNIPEG JOSÉ BALMES
 À TROMPELOUP - PAUILLAC, FRANCE.
José Balmes Parramón, artiste-peintre, est né le 20 janvier 1927, à Montesquiu en Catalogne, Espagne.
Il a douze ans quand il part avec sa famille pour le Chili à bord du Winnipeg, en tant que réfugié de la Guerre Civile espagnole.   

Affrété en France, à l'initiative du poète chilien Pablo Neruda, le Winnipeg avait permis à plus de 2000 réfugiés de fuir la guerre civile espagnole.

José a fait ses études secondaires au Lycée Manuel Barros Borgoño et ses études supérieures à l'École d'art de l'Université du Chili à Santiago du Chili.

Il intègre en 1943 les Beaux-Arts du Chili et obtient la nationalité chilienne en 1947.

Entre 1943 et 1949 il étudie à l'École d'art de l'Université du Chili. Il fut élève de Pablo Burchard.

Il se marie avec l’artiste Gracia Barrios en 1952, avec qui il a une une fille, Concepción, artiste-peintre comme ses parents ;  puis il fonde le groupe d’art informel « Signo » avec son épouse et les peintres Alberto Perez, Eduardo Bonatti, Gracia Barrios, Gustavo Poblete, Guillermo Nuñez et Hardy Wistuba, entre autres.

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

COUVERTURE REVUE 
«ARAUCARIA DE CHILE Nº 12» 
PINTURE DE JOSÉ BALMES
Ils présentent leurs œuvres à Barcelone, Madrid et Paris. 

Son univers pictural combatif et coloré s’inspire de la politique chilienne de son époque. En effet, Balmes soutient le gouvernement de l’Unité Populaire de Salvador Allende.

Militant du Parti communiste, en 1973 il est contraint à partir en exil à Paris avec sa famille. 

Lors de son exil en France, il sera professeur à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne. Et il participe à de nombreuses expositions individuelles et collectives.  

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
POCHETTES D'ALBUMS GRAPHIQUES
ET ORIGINAL DE JOSÉ BALMES 
Les apports de Balmes à la graphique de l'exil chilien et des peuples en lutte ont été nombreux, depuis l'affiche emblématique « Le peuple uni ne sera jamais vaincu » en passant par les nombreuses couvertures de vinyles, revues et publications telles que Araucaria de Chile, jusqu'au théâtre avec la création des costumes pour le spectacle Quelle heure peut-il être à Valparaiso?  au Nanterre-Amandiers (24-01-1975) du Metteur en scène Pierre Debauche. Il collabore également dans les travaux de la brigade muraliste Salvador Allende de France.

Après être rentré au Chili, dans les années 80, Balmes compte déjà un bagage et une trajectoire importante au niveau international comme peintre et académicien.  

En 1986, Balmes revient au Chili, où il reçoit de multiples distinctions. En 1999, il est récompensé au Chili par le Prix national d'arts plastiques et le Prix Altazor en 2002. 

Le 5 mai 2009, alors Directeur du Musée de la Solidarité Salvador Allende, il reçoit  la médaille de « Chevalier des arts et des lettres » en guise de reconnaissance pour sa trajectoire internationale et les liens de travail et d’amitié durables noués avec la France.

 En 2012, le réalisateur Pablo Trujillo Novoa réalise un documentaire sur sa vie, Balmes, « El Doble Exilio de la Pintura », (Le Double Exil de la Peinture).