dimanche 4 septembre 2016

CHILI : DES MILLIERS DE MANIFESTANTS POUR L'INTERDICTION DU RODÉO

Lorena, étudiante, avait pris part au cortège. Elle explique : « Nous marchons pour faire interdire les rodéos au Chili car nous croyons qu'il s'agit de torture animale. Les bêtes souffrent beaucoup et aucun d'entre nous ne voudrait vivre ça ! ». Pablo Reyes, vétérinaire, affirme quant à lui : « Bien que traditionnelle, cette pratique utilise des animaux pour mettre en place un divertissement sadique : ils sont maltraités, frappés, on leur fait du mal. Cela ne peut plus durer ». 

Un sport polémique mais bien installé

Mais il s'agit là d'un combat difficile : dans le pays, le rodéo fait figure d'incontournable et du deuxième sport le plus populaire après le football. Ici, il se pratique d'une autre manière qu'aux États-Unis. Les rodéos chiliens se déroulent dans des arènes nommées Medialuna. Sur leurs chevaux, deux Huasos - ouvriers agricoles chiliens - doivent arrêter un taureau. 

Le sport est entouré, au Chili, d'un règlement très strict avec, notamment, l'obligation pour les chevaux d'être d'origine chilienne ou les cavaliers de véritables « huasos ».