dimanche 19 février 2017

PRÉSIDENTIELLE EN EQUATEUR: LE CANDIDAT DE GAUCHE EN TÊTE

DANS UN BUREAU DE VOTE À QUITO, DIMANCHE 19 FÉVRIER 2017
PHOTO MARIANA BAZO

« On a gagné ! », a lancé le candidat d'Alliance Pays (AP, au pouvoir) au côté du président Rafael Correa et devant ses partisans dans un hôtel du nord de la capitale, peu après la fermeture des bureaux de vote à 17H00, heure locale.

« L'idée est que l'on doit gagner avec humilité et perdre avec dignité. Nous attendons cette réaction de la part du candidat perdant », a ajouté Lenin Moreno, ex vice-président de l'actuel chef de l'Etat, qui ne se représente pas après dix ans au pouvoir et trois mandats.

Il a ajouté qu'il allait « attendre plus tard les résultats définitifs du Conseil national électoral (CNE)», qui sont prévus dans la nuit.

Quelque 12,8 millions d'électeurs doivent désigner le successeur de Rafael Correa parmi huit candidats, mais aussi le vice-président, 137 députés et cinq représentants au Parlement andin, en présence de quelque 200 observateurs internationaux.