jeudi 16 avril 2015

CHILI: MANIFESTATIONS POUR L'ÉDUCATION ET CONTRE LA CORRUPTION

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


MANIFESTATIONS POUR L'ÉDUCATION ET CONTRE LA CORRUPTION
PHOTO ÓSCAR ÓRDENES

«Il faut dire assez à la corruption», a clamé Valentina Saavedra, présidente de la Fédération des étudiants de l'université du Chili (Fech).

Comme souvent, la dispersion du cortège a donné lieu à quelques des affrontements entre fauteurs de troubles encapuchonnés et forces de l'ordre.

Pourtant réclamée à cors et à cris depuis des années par les étudiants, la réforme de l'éducation proposée la présidente Bachelet mécontente quasiment tous les secteurs concernés.

À la télévision, Valentina Saavedra a dénoncé une réforme «politique» qui sera «probablement illégitime» et appelé les autorités «à construire la réforme de l'éducation, mais aussi les autres, à partir d'un large accord social».

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

«   PRÉSIDENTE ÉCOUTE LA VOIX DU PEUPLE ET TU PARS »
PHOTO FRANCISCO ÁGUILA

Promesse de campagne de la présidente, la réforme de l'éducation qu'elle est parvenue à faire approuver partiellement en janvier par le Congrès après maintes négociations va trop loin pour les tenants du système actuel - cher et inéquitable - hérité de la dictature d'Augusto Pinochet (1973-1990), mais pas assez pour les étudiants.

Mme Bachelet, dont la cote de popularité s'est effondrée ces dernières semaines après la mise en cause de son fils et de sa belle-fille dans une affaire immobilière suspecte, a également promis de parvenir à la gratuité des études supérieures pour 80% des étudiants d'ici 2016.