vendredi 20 janvier 2017

AMÉRIQUE LATINE: PLUS DE LA MOITIÉ DE LA POPULATION EN SURPOIDS


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


CONFÉRENCE DE PRESSE À LA FAO
PHOTO FAO


Santiago du Chili - En Amérique latine, 58% de la population est en surpoids, principalement à cause d'une mauvaise alimentation chez les femmes et les enfants, selon un rapport de l'OMS et de la FAO publié jeudi au Chili.
 
PHOTO ALFREDO ESTRELLA 
Alors que 360 millions de latino-américains ont des problèmes de surpoids, 140 millions (23%) sont obèses : des chiffres régionaux qui inquiètent, souligne ces organismes.

Surpoids et obésité "ont été multipliés par deux au cours de la dernière décennie et la tendance est en augmentation chez les femmes et les plus jeunes", selon le docteur Paloma Cuchi, représentante de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) au Chili.

Dans plus d'une vingtaine de pays de la région, le taux d'obésité féminine est supérieur de dix points de pourcentage à celui des hommes, souligne le rapport. 

PHOTO FAO
Les pays avec les taux de surpoids les plus importants sont les Bahamas (69%), le Mexique (64%) et le Chili (63%). 

En Amérique latine, 7,2% des enfants de moins de 5 ans (quelque 4 millions) sont en surpoids, soit un point de plus que la moyenne mondiale (6,2%).  

Le surpoids et l'obésité dans la région sont provoqués par une mauvaise alimentation associée à des facteurs culturels ou économiques, tels que l'accès difficile et couteux à des produits frais, contrairement aux produits industriels, riches en sucres et en graisses, bien plus abordables et qui bénéficient de vastes campagnes de publicité. 

"Les taux alarmants de surpoids et d'obésité en Amérique latine et dans les Caraïbes doivent attirer l'attention des gouvernements de la région pour mettre en place des politiques qui aborderont la faim et la malnutrition sous toutes ses formes, liant sécurité alimentaire, durabilité, agriculture et santé", a souligné Eve Crownley, représentante de l'agence des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).