samedi 9 août 2008

Alexis Sanchez, El Niño Maravilla

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

Photo Photosport

Alexis Alejandro Sanchez Sanchez est né le 19 décembre 1988 à Tocopilla, dans la région d’Antofagasta, à l’extrême nord du Chili. Talent précoce, il intègre l’école de football de Cobreloa, le grand club de la région, en 2003. Il y fait ses classes à une vitesse impressionnante, ce qui lui permet d’intégrer la sélection chilienne des moins de 16 ans, et de taper à la porte de l’équipe première en club...

Nelson Acosta, l’entraîneur de Cobreloa, ne s’y trompe pas. Le 12 février 2005, Alexis débute avec les pros, alors qu’il a à peine 16 ans. Il remplace Daniel Perez à la 77e minute du match gagné par son équipe contre le Deportes Temuco (5-4).

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

Club sportif Cobreloa - Les renards du désert

Redoutable dribbleur, petit gabarit (1m71, 69 kg), polyvalent (il peut jouer meneur de jeu axial, sur les côtés, ainsi que "9 et demi"), fin technicien, bon passeur et doté d’une excellente vision du jeu, il ne tarde pas à se faire une place de choix au sein de l’effectif de Cobreola, faisant même ses débuts continentaux en Copa Libertadores le 22 mars 2005 contre les colombiens de Once Caldas.

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

Photo Reuters

Les exploits d’Alexis ne passent pas inaperçus. En 18 mois, il participe à 50 matches et marque 12 buts pour son club. A l’été 2006, plusieurs clubs européens sont sur les rangs (Villarreal, Werder Brême). C’est finalement l’Udinese qui fini par recruter le joueur, pour la somme de 3 millions de $...somme coquète pour un jeune homme pas encore majeur!

Il devra cependant attendre pour débarquer sur le vieux continent. L’Udinese ne veut en aucun cas le voir se brûler les ailes et le prête dans la foulée au club de Colo Colo, le plus prestigieux du Chili, pour une saison.

Prêt fructueux pour Alexis; il remporte le championnat de clôture en 2006 puis le championnat d’ouverture en 2007, et atteint la finale (perdue) de la Copa Sudamericana (équivalent de notre Coupe de l’Uefa) contre les mexicains de Pachuca. Toutes compétitions confondues, il participe à 48 matches pour 9 buts marqués.

Il acquiert dès lors le surnom de "El Niño Maravilla", l’enfant merveilleux.

En juillet2007, il participe au championnat du monde des moins de 20 ans au Canada. Il sera l’un des grands protagonistes de cette compétition avec 1 but en 4 matches, et surtout par son activité incessante qui affole les défenses adverses. Les sud-américains termineront ce tournoi à une belle 3e place, parcours cependant entaché par une rixe avec la police canadienne juste après la demi-finale contre l’Argentine, durant laquelle plusieurs joueurs chiliens seront sévèrement molestés dans le couloir des vestiaires...Alexis aurait d’ailleurs subi des coups de pieds de la part des forces de l’ordre alors qu’il était à terre...

Depuis, "El Niño Maravilla" a rejoint la sélection A de son pays. A ce jour, il totalise 11 sélections pour 3 buts.

Le 15 août 2007, il est prêté pour une saison au grand club argentin de River Plate. Malgré une sérieuse blessure à la cheville à mi-saison, il parvient à s’imposer comme l’un des meilleurs joueur du club etdevientle chouchou des supporters des Millonarios. Il remporte un nouveau titre (le tournoi de clôture 2008), joue 23 matches et marque 4 buts.

Il semble désormais mature pour s’imposer dans un grand championnat européen. L’Udinese ne s’y est pas trompée et, malgré l’insistance de River, a refusé de renouveler le prêt du "El Niño Maravilla" qui a donc rejoint l’Italie cet été.

Il se murmure d’ailleurs que le grand Manchester United a pensé à lui pour pallier un éventuel départ de Cristiano Ronaldo. Connaissant l’œil de sir Alex Ferguson, cela en dit long sur le talent du jeune homme...

Il n’est cependant pas question que Alexis quitte le Frioul pour le moment. L’Udinese a toujours su valoriser de jeunes joueurs méconnus puis les revendre à prix d’or...Le président Pozzo compte bien voir son prodige à l’œuvre pendant quelques saisons. Et les tifosi du Stadio Friuli, après avoir vibré devant les exploits de Zico, Bierhoff, Amoroso, espèrent beaucoup du jeune chilien.

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

Photo José Alvújar

Dans un environnement exceptionnellement tranquille dans la péninsule, sans pression, Alexis Sanchez pourra donc continuer sa progression fulgurante. A charge pour lui de s’adapter au football européen...la présence dans le club de joueurs tels que Antonio Di Natale et Fabio Quagliarella, ainsi que de ses compatriotes Mauricio Isla et Nicolas Corvetto, devrait pouvoir y contribuer...