dimanche 9 juillet 2017

QUÉBEC : VISITE DE L' « ESMERALDA », À SEPT-ÎLES ET HAVRE-SAINT-PIERRE


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

LE VOILIER ESMERALDA, EN PROVENANCE DU CHILI
PHOTO RADIO-CANADA / NICOLAS LACHAPELLE


Un voilier au passé sombre ?
L' « Esmeralda », surnommée la « Dame Blanche » a été offerte au Chili par l’Espagne en 1954. Le destin du quatre-mâts s’est assombri une poignée d’années plus tard. En effet, le 11 septembre 1973, Augusto Pinochet a dirigé le coup d’État qui est parvenu à renverser le gouvernement de Salvador Allende, au Chili. Pendant la dictature, Esmeralda fut utilisé comme centre de détention et de torture. 
L’UNE DES VICTIMES DE CES TORTURES EST DEVENUE UN SYMBOLE. LE PRÊTRE MIGUEL WOODWARD A ÉTÉ ARRÊTÉ LE 16 DÉCEMBRE 1973. SES RESTES N’ONT JAMAIS ÉTÉ RETROUVÉS.  
MIGUEL WOODWARD
Cinq grands voiliers qui participent à Rendez-vous 2017 ont accosté vendredi à Sept-Îles et à Havre-Saint-Pierre. Le public est invité à les visiter vendredi et samedi.  À Sept-Îles, le public a la possibilité de monter à bord du Picton Castle, un voilier canadien, et de l'Esmeralda, un ancien navire militaire chilien considéré comme le quatrième plus gros voilier au monde.

LE VOILIER ESMERALDA
PHOTO  JEAN-LOUIS BORDELEAU
Le chansonnier Alain Fleury ainsi que la troupe de théâtre de rue «Larguer les amarres vers les îles » font de l'animation au quai Monseigneur-Blanche. La directrice générale de Tourisme Sept-Îles, Marie-Ève Cyr, cherche à maximiser l'échange entre la population locale et les équipages de ces géants du vent.

LE PONT DU VOILIER CHILIEN ESMERALDA
PHOTO JEAN-LOUIS BORDELEAU

Les grands voiliers s'arrêtent aussi en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine. Ils sont attendus à Carleton-sur-Mer, Gaspé, Sainte-Anne-des-Monts ainsi qu'à Cap-aux-Meules.

L'événement est organisé pour souligner le 150ème anniversaire de la Confédération canadienne.

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]