vendredi 31 octobre 2008

Torres del Paine, le Chili en cinémascope

Vous cherchiez le bout du monde ? Vous y voilà ! Pour arriver jusqu’à l’entrée du parc national Torres del Paine, il faut d’abord 3 heures de vol de Santiago à Punta Arenas, à la pointe Sud du Chili. Puis 4 heures de route dans un fascinant paysage de pampa. Pendant des kilomètres, la toundra s’étire à l’infini. Puis le paysage s’anime… Voici les premiers fjords de Puerto Natales et des montagnes abruptes. Les derniers kilomètres avant l’entrée du parc s’effectue sur une piste cahoteuse, entre lacs et montagnes. Respirez, Paris s’éloigne à plus de 13000 km ! .

Les cornes du Paine s’élèvent vers le ciel. Un majestueux massif dessiné par l’érosion et les tremblements de terre, il y a 12 millions d’années, domine le parc. Avec sa forme rectangulaire massive, le Paine Grande culmine à 3000 mètres d’altitude. A ses côtés, les cornes du Paine constituent une étrange curiosité géologique : ces pics acérées en granit ont poussé en créant une forme improbable. En arrière plan, les tours du Paine (« Torres del Paine » en espagnol) apparaissent comme de grand obélisques veillant sur le massif. Un ensemble harmonieux et prodigieux..

Circuito ou "W". Le parc national Torres del Paine aiguisera particulièrement l’appétit des amateurs de randonnées. Si vous êtes un sportif accompli, optez pour le "circuito", une boucle autour du massif qui s’effectue généralement en 5 à 9 jours. Si vous avez un peu moins de temps, suivez le "W", un parcours qui ne conserve que les plus belles étapes du "circuito". Prévoyez cette fois 3 à 4 jours de marche. Mais inutile d’être un randonneur aguerri pour profiter des lieux : différents chemins balisés vous emmèneront au cœur du parc, de la vallée du Français aux rives du lac Skottsberg. Attention, paysages à couper le souffle !.

A l’assaut du glacier Grey. Le parc national Torres del Paine touche la fin du champ de glace continental et abrite les 25 kilomètres de long du glacier Grey. Pour approcher cette masse imposante, empruntez un chemin de randonnée au départ du refuge Pehoé. Comptez 6 heures de marche aller-retour. La vue depuis la corniche s’avère de toute beauté mais prenez garde au vent, qui peut parfois souffler de façon très violente. Si la météo se montre clémente, vous pourrez également vous approcher du glacier en bateau. .

Un glacier dans le whisky. Facile d’accès et spectaculaire, la randonnée de la péninsule du lac Grey constitue l’un des parcours incontournables du parc. Après une petite heure de marche, vous arriverez sur la plage du lac Grey. Là, les morceaux de glace détachés du glacier viennent mourir sur le sable. Les icebergs, d’un bleu intense, fondent lentement. Si vous avez pensez à apporter un apéritif pour votre pique-nique, approchez-vous du bord de l’eau et piocher un petit morceau de glace. Cassez-le et mettez-le dans un verre : ce n’est pas tous les jours que l’on peut trinquer avec un glaçon centenaire ! .