vendredi 20 avril 2012

LUMI VIDELA : UN LIVRE EN ITALIE SUR SA MORT

PORTRAIT DE LUMI VIDELA MOYA. PHOTO MEMORIA VIVA
Lumi Videla et son mari Sergio Pérez étaient des responsables du MIR (Mouvement de la gauche révolutionnaire, un parti d'opposition à la dictature). Le 4 novembre 1974, le corps dénudé de Lumi est jeté dans les jardins de l'ambassade d'Italie. Sergio est également exécuté. Au moment du coup d'Etat de Pinochet, Barbarini était jeune consul d'Italie en Argentine. Il est dépêché rapidement à Santiago pour aider l'ambassade d'Italie à accueillir des dizaines de réfugiés. Mais, sans statut juridique au Chili, il est menacé par la junte et doit bientôt quitter le Chili. Il y reviendra avec le titre officiel d'ambassadeur en 1998. Il vient d'écrire ce livre qui détaille l'histoire de Lumi Videla et de son assassinat. 

 En 2008, six membres de la DINA (police secrète de Pinochet) ont été condamnés pour ces assassinats dont son directeur, Manuel Contreras , et son tortionnaire principal, Miguel Krassnoff , à 10 ans pour la torture et la mort de Lumi Videla, et 5 ans pour celles de Sergio Pérez, peines confirmées par la Cour suprême l'année suivante. 
 (D'après un communiqué de l'agence ANSA publié par le journal La Nación à Santiago le 19 mars 2012.)