mercredi 18 juillet 2012

LE « MANDELA DAY », UN APPEL MONDIAL À L’ENTRAIDE

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
PORTRAIT DU LEADER SUD AFRICAIN : NELSON MANDELA. PHOTO IMAGESHACK

Les messages de vœux et les incitations à agir conformément aux valeurs prônées par le père de la Nation Arc-en-ciel sont également arrivés du monde entier ce mercredi. Le président américain Barack Obama et son épouse Michelle ont salué la « volonté de fer » et l’« intégrité sans faille » de l’ancien président Sud-Africain. Alors qu’en France, une banderole devait être déployée par des enfants au départ de la seizième étape à Pau, le Secrétaire Général de l’ONU Ban Ki-moon rend lui hommage à un « combattant de la liberté » : dans un message vidéo, il s’est joint à la fondation Mandela pour appeler « chacun d’entre nous à effectuer 67 minutes de service public ». « Rejoignez le mouvement de Mandela pour rendre le monde meilleur. […] Agissez, provoquez le changement. Faites de chaque jour un "Mandela Day" », a-t-il dit. 

« Mandela a consacré 67 ans de sa vie à améliorer celle des autres »

En Afrique du Sud, la journée a débuté à 8h00 par un « happy birthday » chanté par plus de 12 millions d’enfants dans les écoles du pays. Un « Joyeux anniversaire » suivi d’un « We love you tata », « Nous t’aimons père ». Paul Ramela, le directeur d’une école primaire de Soweto, explique à ses élèves : « C'est un jour très important pour nous tous. [...] Nous sommes ici pour célébrer l'anniversaire d'une personne très importante, une personne qui nous a libérés de l'apartheid ». « Mandela a consacré 67 ans de sa vie à améliorer la vie des autres. Il a tant fait pour nous », poursuit-il.

Militant du Congrès National Africain (ANC), le mouvement luttant contre la ségrégation raciale et la domination politique de la minorité blanche en Afrique du Sud, Nelson Mandela avait été condamné à la prison à perpétuité en 1963. Relâché le 11 février 1990, il a soutenu la réconciliation entre noirs et blancs et reçu en 1993, conjointement avec le président Sud-africain d’alors, Frederik de Klerk, le prix Nobel de la paix pour avoir mis pacifiquement fin au régime d’apartheid. Après les premières élections non raciales de l’histoire du pays en 1994, « Madiba » devient président de la République d’Afrique du Sud, poste qu’il occupera durant un seul et unique mandat, jusqu’en 1999. Il s’est depuis retiré de la vie politique mais est resté impliqué dans plusieurs associations de lutte contre la pauvreté ou le sida.

À 94 ans, Nelson Mandela a une santé de plus en plus fragile (il avait été hospitalisé au mois de février). Ses apparitions publiques se font rares, la dernière remontant à la finale de la Coupe du monde de football à Johannesburg en juillet 2010. Aujourd’hui, il bénéficie d’un cadeau d’anniversaire inattendu : des biologistes ont découvert en Afrique du Sud un nouveau fossile de pic et l'ont baptisé en son hommage "Australopicus nelsonmandelai".

À lire aussi :