jeudi 9 mai 2013

LES ÉTUDIANTS CHILIENS DANS LA RUE POUR LA GRATUITÉ SCOLAIRE

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

DES LYCÉENS ET DES ÉTUDIANTS LORS DE LA NOUVELLE MARCHE NATIONALE POUR L'EDUCATION À SANTIAGO DU CHILI. PHOTO UPI

Après deux ans de lutte, le mouvement étudiant n'est pas à même de constater de véritables progrès.

La réforme de l'éducation sera cependant l'un des principaux enjeux lors de la campagne électorale en prévision du scrutin présidentiel de novembre prochain.

Les premières manifestations étudiantes ont commencé alors que Michelle Bachelet était au pouvoir, entre 2006 et 2010, mais elles ont pris de l'ampleur sous le gouvernement du président Sebastian Piñera.

Une portion du budget de 2013 prévoit le financement de prêts étudiants à faible taux d'intérêt.

Mais selon les étudiants, le système d'éducation n'est toujours pas adéquat. Ils dénoncent la piètre qualité des écoles publiques, le manque de préparation des enseignants et un système de prêts inaccessible à la majorité des Chiliens.