samedi 11 mai 2019

TRÈS ÉMUE, RAQUEL GARRIDO RACONTE LES DRAMES DE SA FAMILLE SOUS LA DICTATURE AU CHILI

La quête de justice de Raquel Garrido


L’avocate regrette que ces faits n’aient pas été «établis, revendiqués et punis». «Parce que c’est ça qui est terrible avec le Chili. C’est qu’en fait, chacun est livré à l'histoire de sa famille mais pour l’instant la justice n’a pas été faite dans le sens où on n’a pas dit "Ça c’était bien et ça c’était mal. C’est ceux qui ont fait le coup d’Etat qui ont tort. C’est eux qui ont violé les droits fondamentaux et la liberté"». Elle place désormais sa confiance entre les mains des nouvelles générations chiliennes pour défendre et représenter une «exigence de vérité et de justice».

Après la diffusion de son témoignage, Raquel Garrido a reçu des messages de soutien, qu'elle a relayés sur son compte Twitter. Elle a notamment répondu à un internaute qui a été ému par ses paroles. «J’aurais pu en parler encore plus longtemps. Le passage sur mon oncle Mauricio qui était à Villa Grimaldi a malheureusement dû être coupé», a-t-elle dit avant de promettre de «continuer de témoigner».