lundi 24 février 2020

CHILI: VIOLENTES MANIFESTATIONS LORS D'UN FESTIVAL À VIÑA DEL MAR


 [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]   
HOTEL O’HIGGINS. 

PHOTO PABLO OVALLE ISASMENDI / AGENCIAUNO
De violentes manifestations anti-gouvernementales et des heurts avec la police se sont produits dimanche dans la ville chilienne de Viña del Mar au moment où s'ouvrait un festival international de la chanson, le plus important d'Amérique latine. 
   «CHILI: DE VIOLENTES MANIFESTATIONS 

ÉCLATENT LORS D’UN FESTIVAL DE MUSIQUE»
[ Cliquez sur la flèche pour visionner la vidéo ] 
    AFP 
          DESSIN ALEN LAUZAN 
          Des milliers de manifestants munis de pierres, de bâtons et de cocktails Molotov, dont beaucoup étaient masqués, ont provoqué des troubles à l'entrée du site du festival, un grand parc appelé Quinta Vergara, a constaté un journaliste de l'AFP.

          La police, qui avait déployé un important dispositif de sécurité, a barré le passage aux manifestants et les a repoussés avec du gaz lacrymogène et des camions lanceurs d'eau.

          Viña del Mar est une cité balnéaire située à environ 120 kilomètres à l'ouest de Santiago. La manifestation avait été convoquée dans le cadre du mouvement de protestation sociale qui a débuté il y a quatre mois au Chili et qui a fait 31 morts et de nombreux saccages et incendies d'établissements commerciaux et autres.


          RICKY MARTIN À VIÑA DEL MAR 2020. 
          PHOTO CRISTOBAL ESCOBAR/AGENCIAUNO
          À Viña del Mar, lorsque les manifestants ont été bloqués par les policiers anti-émeutes, ils se sont mis à attaquer des locaux commerciaux situés non loin du site du festival, dont l'hôtel O'Higgins, l'un des établissements les plus anciens et élégants de la cité balnéaire. C'est dans cet hôtel que sont traditionnellement logés les principaux artistes participant au festival, et une partie du jury international, des artistes et des journalistes s'y trouvaient dimanche.

          Des dizaines de manifestants masqués ont lancé des pierres et ont brisé les vastes baies vitrées de la façade de l'hôtel, puis ont lancé à l'intérieur des cocktails Molotov ainsi que des grenades lacrymogènes de la police qu'ils avaient récupérées. Ils ont aussi incendié au moins sept véhicules.

          Cela a suscité la panique parmi les occupants et le personnel de l'hôtel. La montée du gaz lacrymogène dans les étages a fait fuir des clients. Le public du festival a finalement pu rentrer dans le parc avec trois heures et demie de retard, après avoir franchi deux contrôles de sécurité.

          L'une des vedettes du festival, le chanteur Ricky Martin, considéré comme la star de la pop latino, a exprimé devant la presse son soutien aux revendications sociales.

          Selon l'artiste portoricain naturalisé espagnol, elles sont «importantes» pour «faire comprendre aux dirigeants de nos pays ce dont nous avons besoin». Il a toutefois ajouté que les revendications devraient être présentées «d'une manière ordonnée».
           nouvelle
          constitution
          SUR LE MÊME SUJET :