dimanche 3 juillet 2011

Traité pour un cancer, Hugo Chavez se veut rassurant

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

Chávez parle à ses filles Marie Gabriela et Rosa Virginia à La Havane. Photo Cubadebate.
Nombreux sont ceux qui se demandent quel sera l'impact de son état de santé sur l'avenir du mouvement socialiste en Amérique latine.

Mais le président, qui se remet d'une deuxième opération qu'il a subi à Cuba pour se faire retirer une masse cancéreuse, a tenu à rassurer ses partisans samedi, leur confirmant qu'il demeurait au pouvoir et qu'il s'attendait à guérir complètement.

Dans une entrevue téléphonique diffusée à la télévision cubaine vendredi soir, M. Chavez s'est dit optimiste de guérir.

Il a dit avoir planifié rencontrer des ministres de son cabinet samedi afin de discuter de projets d'agriculture, entre autres.

Au Vénézuéla, une agence de presse d'État a rapporté les propos du président, qui a admis que «personne ne s'attendait à cette maladie» et qu'il «fallait être forts, comme il le sont présentement».


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


Les partisans d'Hugo Chavez ont envahi les rues de Caracas samedi afin de crier leur soutien à leur président. «Tiens bon, commandant!», a scandé la foule. Aussi, des messages comme «Chavez pour toujours» étaient inscrits sur des affiches.
PHOTO: ARIANA CUBILLOS, ASSOCIATED PRESS
L'annonce du président survient après plusieurs efforts du gouvernement vénézuélien pour tenter de faire taire les spéculations sur l'état de santé du président.

Dans un discours télévisé diffusé jeudi, M. Chavez a affirmé que l'opération avait permis de retirer une tumeur qui contenait «des cellules cancéreuses». Il a précisé que la deuxième opération avait eu lieu après celle du 10 juin, pendant laquelle un abcès pelvien avait été retiré.

Il a qualifié la situation de «nouvelle bataille que la vie a placée devant nous».

On ne sait pas très bien de quel type de cancer il s'agit, ni quel est le traitement de M. Chavez. Il a affirmé avoir fait une «erreur fondamentale» en ne s'occupant pas mieux de sa santé.

Le président n'a pas dit combien de temps il resterait à Cuba pour sa convalescence.

Il a expliqué que la première opération avait été motivée par «une étrange formation dans la région pelvienne qui a requis une intervention d'urgence compte tenu du risque imminent d'infection généralisée».

Après la première opération, a dit M. Chavez, les médecins ont commencé à soupçonner d'autres problèmes. Une série de tests a confirmé la présence d'une tumeur avec des cellules cancéreuses, qui a rendu nécessaire une deuxième opération ayant permis l'extraction complète de la tumeur, a expliqué le président.

M. Chavez a indiqué que son état de santé évoluait de façon satisfaisante.

«Je reçois un traitement complémentaire pour combattre les différents types de cellules découvertes, et ainsi je continue sur la voie de mon rétablissement complet», a-t-il dit.

Au pays, les partisans ont envahi les rues afin de crier leur soutien à leur président. «Tiens bon, commandant!», a scandé la foule. Aussi, des messages comme «Chavez pour toujours» étaient inscrits sur des affiches.