samedi 22 mars 2014

EL NIÑO APPORTERA DES PRÉCIPITATIONS TRÈS ATTENDUES AU CHILI

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

SCHÉMA SITUATION NORMAL
EN TEMPS NORMALCRÉDITS‎ D DUCROS 

Ces dernières années, les producteurs d’électricité dans le premier pays producteur de cuivre au monde ont été obligés de dépendre des carburants fossiles plus chers alors que le manque de pluie a considérablement affecté la production hydroélectrique.

Plus de 40% de capacité installée du réseau électrique central du Chili, qui alimente en électricité neuf habitants sur dix, est en Hydro-génération.

Simultanément, les niveaux d’eau dans les réservoirs dans certaines régions du pays sont en chute libre, menaçant la production de fruits frais, notamment pour les activités de petite échelle.

Les fruits et le vin sont les principaux produits d’exportation du Chili après le cuivre, avec des exportations totales de 6,1 milliards de dollars en 2012, d’après les chiffres du gouvernement

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

SCHÉMA SITUATION EL NIÑO
    LORSQU’EL NIÑO SE RÉVEILLE CRÉDITS‎ D DUCROS 

Il y a une probabilité de 50% pour que le phénomène El Niño amène des précipitations supérieures à la moyenne en Août, soit le milieu de la saison hivernale au Chili, notamment dans les régions du centre et du sud du pays, d’après ce qu’a indiqué le service météorologique du pays.

Des conditions de précipitations normales sont attendues au Chili pendant l’automne.

El Niño a lieu environ tous les trois à cinq ans, d’après l’Administration Nationale américaine Océanique et Atmosphérique, et est caractérisé par un réchauffement des températures à la surface dans l’Océan Pacifique. Il peut provoquer des sécheresses dans certains endroits et des inondations dans d’autres.
[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

SCHÉMA SITUATION LA NIÑA
CONTRE-EFFET DE LA NIÑA CRÉDITS‎ D DUCROS 


El Niño affectera probablement le Pérou avec une intensité « faible à modérée » à partir du mois d’Avril, touchant l’industrie du poisson sur la côte nord du pays, d’après ce que le gouvernement du Pérou a déclaré mercredi.

Le Chili, dont le territoire est aussi long que la distance entre New York et San Francisco, a le désert le plus sec au monde au nord et des forêts tropicales tempérées dans certaines régions du sud.

La décennie 2004-2013 a été la période de dix ans la plus sèche depuis près de 150 ans au Chili d’après ce qu’a indiqué le service de météorologie.