vendredi 5 janvier 2018

«BERGOGLIO» : MENACES DE MORT CONTRE LE PAPE FRANÇOIS


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

CAPTURE D'ÉCRAN « JOËL LABRUYÈRE ET LES BRIGANDES – BERGOGLIO »

Sur la chaîne YouTube Bergoglio, chanson-clip de 3'50 est apparue le 17 septembre dernier sans défriser personne. Et pourtant ce texte signé Joël Labruyère et les Brigandes est purement et simplement une menace de mort contre le Pape François, Bergoglio de son nom de famille. «Bergoglio, fils de salaud, je te ferai la peau sans remords» peut-on entendre dans la voix d'un guitariste-chanteur habillé en clergyman et masqué. 
Derrière lui, les Brigandes font choristes avec un loup sur le visage, leur signature visuelle. Dans ce brûlot anticlérical, le pape y est traité de «Jumeau de Judas». «On se demande encore comment personne n'est intervenu pour interdire la diffusion de cette chanson sur internet» s'étonne Thierry Canals. Bien avant cette attaque en règle du Vatican, les Brigandes avaient obtenu un vrai succès dans les milieux d'extrême-droite avec des couplets ouvertement estampillés racistes, fascistes en mettant en avant le thème du grand remplacement sur des musiques joyeuses teintées de Pop avec des cuivres et donc les chanteuses masquées. 

Jusqu'à ce que Rivarol [hebdomadaire français d'extrême droite], la bible de la droite ultra-dure démonte à son tour le mythe artistico-politique des Brigandes, qui selon le journal n'aurait plus grand-chose à voir avec l'extrême-droite. Qu'importe, les fans des Brigandes font volontiers le déplacement jusqu'à la base de Gazel pour se ravitailler en musique. Et le groupe de Joël Labruyère n'est toujours pas considéré comme une secte.

SUR LE MÊME SUJET :