jeudi 14 novembre 2013

CHILI : DES SOLDATS DE LA GUERRE DU PACIFIQUE SONT ENSEVELIS EN SUISSE PARCE QUE LE CHILI N'A PAS VOULU LES RAPATRIER



Le propriétaire de cette collection, lui, voulait s’en défaire. Comme le MEG ne souhaitait pas qu’ils soient détruits ou qu’ils finissent dans un marché parallèle, la Commission de déontologie des musées genevois a été saisie, il y a deux ans, sur impulsion du Conseil administratif, pour savoir quel sort devait leur être réservé.» C’est à l’issue de cette réflexion qu’a donc eu lieu, ce jeudi, cette inhumation particulière «pour ces restes sans intérêt scientifique et patrimonial», précise Félicien Mazzola. D’autres restes humains, de valeur, dans cette collection, ont en revanche été restitués à leur pays d’origine en 2011. Il s’agit de quatre momies précolombiennes rendues au gouvernement chilien.

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
 CAPTURE D'ÉCRAN  DU JOURNAL DE LA CHAÎNE RADIO TÉLÉVISION SUISSE (RTS)

Ces momies viennent du nord du Chili aux confins du désert d’Atacama. Deux d’entre elles appartiennent à la culture chinchorro, qui s’étend de 7000 à 1500 ans avant J.-C., une autre est précolombienne mais de datation incertaine, et la dernière date de la période des premiers contacts avec les conquistadors espagnols.

Remontant à 5000 ans avant J.-C., les momies chinchorro sont parmi les plus anciennes momies au monde.