lundi 29 octobre 2012

CHILI: LA PETITE-FILLE DE SALVADOR ALLENDE ÉLUE AUX MUNICIPALES

L'ANCIEN PRÉSIDENT SOCIALISTE CHILIEN SALVADOR ALLENDE ET SA FEMME HORTENSIA BUSSI AVEC SA  PETITE-FILLE MAYA FERNÁNDEZ ALLENDE. PHOTO COLLECTION DE LA FONDATION SALVADOR ALLENDE (FSA), CHILI, 1971

Le centre-droit a conservé au moins cinq autres grandes villes: Viña del Mar, Valparaiso, La Florida, Las Condes et San Bernardo, mais il a perdu Concepcion (sud).

Les élections de dimanche portaient sur 345 places de maire et 2.224 sièges aux conseils municipaux. Après dépouillement de plus de 90% des bulletins, l'alliance de droite au pouvoir remportait 37% des sièges, contre 43% pour la gauche, divisées entre de nombreux partis.

Ce scrutin était le premier depuis l'inscription automatique des personnes majeures sur les listes électorales, qui a ajouté cinq millions d'électeurs, portant le corps électoral à de 8,1 millions à 13,4 millions dans un pays de 17 millions d'habitants. Mais le vote n'étant plus obligatoire, de nombreux Chiliens se sont abstenus, à hauteur de 80% dans certaines circonscriptions.

Après l'élection de Sebastian Piñera à la tête du Chili, qui a mis fin à 20 ans de pouvoir du centre-gauche en 2009, l'alliance de centre-droit a en effet accepté l'inscription automatique à condition que le vote ne soit plus obligatoire. Le président a vu dans l'abstention de dimanche "un signal d'alarme" pour la démocratie et promis que son gouvernement ferait tout son possible pour que la participation soit plus forte à l'élection présidentielle prévue en novembre 2013.