dimanche 19 décembre 2010

Deux membres de l'ex-police politique chilienne condamnés à perpétuité

 
Il s'agit du général en retraite Manuel Contreras et du brigadier en retraite Pedro Espinoza. "De plus, des peines allant de 15 à 30 ans de prison ont été prononcées contre onze autres personnes poursuivies pour la disparition de quatre citoyens français entre 1973 et 1975 [Jean-Yves Claudet, Alfonso Chanfreau, Etienne Pesle et Georges Klein]", ajoute le journal. Une seule des quatorze personnes jugées en absence à Paris depuis le 8 décembre a été acquittée. Le verdict a été accueilli par des applaudissements dans la salle, où étaient présents de nombreux parents et proches des quatre disparus. Ces condamnations pour les faits d'arrestations, d'enlèvements, de séquestrations arbitraires avec torture ou actes de barbarie - ou complicité - sont supérieures aux réquisitions prononcées par le ministère public, qui n'avaient pas excédé 20 ans de prison. "Les personnes condamnées à Paris qui se trouvent en liberté au Chili auront comme prison le territoire national puisqu'ils ne pourront plus le quitter en raison des mandats d'arrêt lancés par Interpol", ajoute le journal.